MENU
procrastination

by • septembre 10, 2013 • EfficacitéComments (0)909

3 trucs à faire pour arrêter de procrastiner

La procrastination fait tellement partie du quotidien de certaines personnes qu’on pourrait parfois être tenté de penser qu’elle est une composante essentielle de la nature humaine… Mais non, elle ne l’est pas ! Personne n’est condamné à voir sa productivité collée toute proche de zéro, personne n’est obligé de passer ses journées à regarder le temps défiler.

Pour enrayer la mécanique de la procrastination et vous mettre à délivrer vraiment du résultat, voici 3 choses essentielles à mettre en oeuvre :

#1 – Collez-vous des dead-lines !

Inutile de chercher à vous convaincre que vous parviendrez bien au bout de telle ou telle tâche ennuyeuse un de ces 4… Si vous souhaitez (ou devez) vraiment terminer la tâche en question, vous DEVEZ vous coller une date. Choisissez-la avec attention ! Certaines personnes ont besoin d’avoir suffisamment de temps devant elles afin de s’organiser comme elles l’entendent. D’autres ont besoin de se retrouver au pied du mur et de ressentir cette petite pression de l’urgence pour parvenir à donner le meilleur d’elles-mêmes. Une fois posée, cette date agira comme un point de repère essentiel. Même si vous n’y pensez pas constamment, votre cerveau lui SAIT qu’il y a quelque part cette échéance qui arrive…

#2 – Obligez-vous à faire des points…

Si vous avez vraiment du mal à passer à l’action, obligez-vous à faire des points réguliers. Ca peut être avec un collègue sympa (que vous utiliserez de temps en temps pour valider l’avancée de votre job) ou plus simplement avec des personnes directement intéressées par les outputs de votre travail (elles ont un vrai intérêt à ce que vous avanciez pour de bon). Quoi qu’il en soit, cette échéance « avant l’échéance » aura toute les chances d’agir sur vous comme un booster de motivation et comme une incitation à vous mettre en mouvement !

#3 – Changez votre état d’esprit.

Le problème des gens qui procrastinent, c’est qu’ils ont tendance à « se voir comme des procrastinateurs » et à considérer leur vilaine manie comme un trait à part entière de leur personnalité. Si c’est votre cas, arrêtez ça direct et trouvez vous de nouvelles références ! Considérez vous comme un « aboutisseur », comme quelqu’un en pleine capacité à aller jusqu’au bout des choses ! Le risque sinon ? Finir comme l’obèse qui se cache derrière sa condition de gros pour ne rien changer (c’est pas de sa faute, c’est sa constitution, en plus il a les os un peu épais, et puis ses parents sont tous les 2 obèses également…) ou comme le laidron qui s’effondre chaque matin à chaudes larmes devant son bol de Nesquick de ne pas ressembler à Brad Pitt (alors même qu’il aurait les moyens de s’arranger un peu… au moins à minima). Si vous voulez vraiment arrêter de vivre une demi-vie, avec des demi-satisfactions et des demi-accomplissements, commencez par arrêter de jouer les demi-winners ! Dégagez-moi cet horible coastard de victime (qui ne va à personne) et définissez-vous enfin de façon positive et dynamisante…

Et maintenant, assez de temps perdu à lire ce genre d’articles !! Collez-vous au boulot et… TOUT DE SUITE !!! 😉

Partagez cet article !

Related Posts