MENU
a-laise

by • mai 12, 2014 • Communication, Ecoute, Efficacité, Influence, Non verbal, Personnel, RelationsComments (0)4549 •

4 signes (non verbaux) qui prouvent qu’une personne est à l’aise (ou pas) avec toi.

C'es dur à faire ? : 20%%

Ca marche ?: 95%%

Ca peut rapporter gros ? : 100%

Woww c'est comme si t'avais des super pouvoirs !

Summary:

Qu’il s’agisse de jauger de la probabilité de faire tomber une nana (ou un mec) dans tes bras ou encore d’évaluer la confiance qu’ont tes collègues / collaborateurs / associés au boulot, il y a quelques signes qui ne trompent pas… Bien évidemment – pour ne pas te planter – pas question de t’appuyer – uniquement – sur ce que les un(e)s ou les autres te disent du plaisir qu’ils ont à être avec toi ! En tant qu’ « animaux sociaux », nous avons tous appris (normalement) qu’il était bien d’être agréable aux autres, de ne pas trop les heurter et de faire en sorte de faire bonne impression. D’ailleurs – toi-même – je suis sûr qu’il t’es déjà arrivé plus d’une fois de « faire semblant » d’être bien (ou du moins pas si mal que ça) avec certaines personnes alors que tu n’avais qu’une envie : prendre tes jambes à ton cou !

Pour ne pas te planter, regarde plutôt ce que le corps du mec ou de la nana en face de toi te dis…

Voici les 4 signes qui ne trompent jamais :

#1 – La personne te sourit… pour de vrai.

Il y a 2 types de sourires : Le fake smile (on parle parfois de « sourire commercial ») et le vrai (celui qui vient du coeur). Pour distinguer les deux, rien de plus facile… Prête attention aux parties du visage qui sont mobilisées lorsque ton interlocuteur te le décroche. Un sourire authentique (qui signe une détente réelle, un éprouvé de contentement et une bonnes dose de lâcher prise chez ton interlocuteur) implique non seulement la bouche – qui se relève – mais également les yeux qui tendent à se plisser légèrement. Le sourire forcé – à la différence – ne mobilise que la bouche. C’est le fameux « sourire crispé », celui-là même qui finit par te coller une barre derrière le crâne si tu es obligé (ou que tu te sens obligé(e)…) de le maintenir trop longtemps.

#2 – Son buste est tourné vers le tien.

Le buste est l’une des parties du corps que les personnes considèrent comme étant la plus intime et la plus vulnérable. Rien d’étonnant à cela d’ailleurs, c’est lui qui contient la majorité de nos organes vitaux ! « Offrir son buste » à son interlocuteur, c’est prendre le risque (inconsciemment) d’être « attaqué(e) » par l’autre. Lorsque l’on est bien avec quelqu’un, on se sent en sécurité, on a tendance à baisser la garde… et donc à se tourner complètement vers son interlocuteur. D’ailleurs, il est marrant de voir comme certaines personnes (dans les cocktails notamment) ont tendance à se mettre légèrement de biais lorsqu’elles se font accoster par une personne avec laquelle elles n’ont pas envie de passer trop de temps. Sois y attentif la prochaine fois que tu te tapes 2 ou 3 coupes de champagnes en t’empiffrant de petits fours à la fin d’une conférence… tu verras, c’est édifiant ! 😉

#3 – Ses pieds ne l’emmènent pas vers la sortie…

Parfois, on se force à « faire face » à cette personne que l’on ne peut que blairer moyennement. Par convention ou tout simplement pour « garder la face », parce que l’on veut donner de soi l’image d’une personne ultra sociable (notamment en contexte professionnel). Dans ce cas, ce sont souvent nos pieds qui nous trahissent… Une personne qui a envie de « s’échapper » d’une rencontre aura souvent un pied qui pointe vers la sortie (pas vers la porte ^^ mais dans la direction qui peut l’éloigner le plus possible de son interlocuteur. On voit ça également lorsqu’une discussion s’éternise et que l’une des deux personnes en présence ne rêve que d’une chose : prendre congé de cet interlocuteur devenu lourdingue… Là encore regarde ses pieds : il y en toujours au moins un qui indique la direction que la personne meurt d’envie de prendre.

#4 – Elle agite ses bras !

La je ne vais pas te parler des bras croisés / décroisés qui restent pourtant un signe assez révélateur de l’attitude (fermeture / ouverture) que l’interlocuteur nourrit à ton égard… mais plutôt de l’amplitude et de la « hauteur » de ceux-ci ! Plus une personne est à l’aise, plus elle a tendance en effet à occuper l’espace avec ses bras et à leur faire prendre de l’altitude. La hauteur – en particulier – est extrêmement révélatrice du plaisir que l’autre prend en ta compagnie. L’élévation des bras correspond – quasi systématiquement – à des éprouvés de joie et d’excitation (regarde comment se comportent les gens en club lorsqu’ils dansent et qu’ils sont au max…).

Bien évidemment, ce n’est pas un signe pris indépendamment des autres que tu dois traquer, mais plutôt la convergence de 2, 3 ou 4 d’entre eux. Et ceci… dans un sens comme dans l’autre.

Allez, amuse-toi bien 😉 !

Partagez cet article !

Related Posts