MENU
boxe2

by • avril 14, 2014 • Communication, Ecoute, Efficacité, Influence, Leadership, Management, Personnel, RelationsComments (0)924 •

Deviens meilleur(e) en résolution de conflits !

Dire les choses: 90%

Garder de la rancoeur: 5%%

Se sentir mieux: 100%%

Avoir de meilleures relations

Summary:

Dans la plupart des entreprises, on fait tout pour éviter le conflit. Souvent, on le fait par habitude, par paresse, par peur des conséquences ou plus simplement parce qu’on exagère l’impact d’une bonne discussion. Le problème, c’est que dans ces cas là, les désaccords et les non dits finissent par introduire une complexité inutile dans les relations humaines et par créer une tension larvée dévastatrice à la fois sur le moral des uns et des autres mais aussi sur la productivité de l’équipe et/ou de l’entreprise toute entière…

Voici 3 règles à suivre pour devenir meilleur(e) en résolution de conflits :

#1 – Commence par faire le point

T’arrive-t-il souvent d’éviter le conflit ? As-tu pour habitude de la fermer et de ravaler ta rancoeur plutôt que de poser les problèmes et d’exprimer explicitement ton désaccord ? Quelle a été la conséquence de cette façon de faire sur l’avancée de ton job ? Aurais-tu pu éviter certaines déconvenues si tu avais su (ou osé) exprimer clairement tes positions ? Quelles justifications as-tu collé à cette absence de courage de ta part ? T’es tu convaincu(e) que les autres allaient mal réagir ? Qu’ils n’auraient pas la capacité à te comprendre ? As-tu réussi à te persuader que celles et ceux qui t’entourent étaient incapables de changements ?

#2 – Demande du feedback

Demande à des collègues en qui tu as vraiment confiance de te faire un retour sur ta capacité à gérer le conflit. Te perçoivent-ils comme « fuyant le conflit » ou au contraire comme « trop virulant » ? Garde en tête que « ruer dans les brancards » revient à peu près au même qu’occulter complètement les points de désaccords… Le message que tu fais passer aux autres dans ce cas là, c’est tout simplement que discuter avec toi n’est pas envisageable, que cela débouche systématiquement sur une guerre nucléaire. Il n’y a pas mieux pour décourager les autres d’entamer le dialogue avec toi ! La « sur-réaction » n’est qu’une forme de « non réaction » exprimée en négatif.

#3 – Crée toi des opportunités de progresser !

Pour faire évoluer ton comportement, tu n’as pas d’autre choix que de « tenter le coup ». Choisis un point qui te pose problème depuis des mois et des mois, une situation avec laquelle tu as appris à vivre pour ne pas te bousculer et pour préserver le statu quo… mais dont tu n’as de cesse de te plaindre que ce soit à tes collègues ou à tes amis. Identifie les personnes avec lesquelles une bonne discussion s’impose… et passe à l’action ! N’hésite pas à leur faire part de tes intention de devenir meilleure en « gestion des désaccords », ta démarche apparaîtra d’autant plus authentique. Important : Ne te figure pas que « parce que tu as déjà tenté le coup 10 fois de façon maladroite » tu as déjà « tout essayé ». Avoir « essayé de la mauvaise manière » ne compte pas. C’est un peu comme s’étonner de se retourner en voiture à chaque fois alors que tu as à chaque fois tenté de passer le virage à 140 sur une route verglacée…

La solution alternative…

Si tu souhaites continuer à te murer dans le silence, sois prêt(e) à en payer les conséquences (pour toi, les autres, pour l’avancement des projets qui te tiennent à coeur…). Bien évidemment, tu peux toujours te dire que les autres sont des incapables, que le problème vient d’eux et que cela se passera mieux ailleurs. Oui, bien sûr tu peux. C’est même sans aucun doute ce qu’il y a de plus économique pour ne pas bousculer ton psychisme. On appelle ça la statut quo émotionnel : tu bâtis un système explicatif clos dans lequel aucune issue n’est possible, cela te conforte dans ton immobilité… et rien ne change en effet. Dans ce cas, ne t’étonne pas de revivre les mêmes problèmes avec de nouvelles personnes, dans de nouveaux lieux, à de nouveaux moments… Les désaccords et les différences (de vue, de mode de fonctionnement, de valeurs…) étant une constituante essentielles des rapports humains, tu ne vivras jamais que la demi mesure des relations et de cette extraordinaire productivité auxquels tu serai en mesure de prétendre.

A toi de choisir !

Partagez cet article !

Related Posts