MENU
Votre corps parle pour vous - david bernard psychologue du travail

by • décembre 31, 2013 • Communication, Efficacité, Non verbal, UncategorizedComments (1)1910 •

Faites gaffe, votre corps parle pour vous… (Voici ce qu’il dit !)

Utilité: 100%%

Applicabilité: 85%%

Impact: 90%%

Overall

Summary:

On sait tous l’influence du non verbal sur la communication, sur l’impact que l’on a (ou pas) et sur notre aptitude à faire passer nos messages. Pour ceux qui ont raté un épisode voici un rappel des faits :

Lorsque vous parlez à quelqu’un, le message passe :

– à 7% dans le contenu de votre discours (les mots que vous prononcez).

– à 38% dans la tonalité et les inflexions de votre voix.

55% dans la façon dont vous bougez avec votre corps.

Résultat ? 93% du message que vous transmettez et de l’impression que vous laissez aux autres passent dans autre chose que dans les mots que vous employez.

En clair ? Lorsqu’il s’agit de se faire une opinion de vous et de se laisser influencer… les gens se carrent totalement de ce que vous leur racontez.

Vous voulez devenir plus impactant, renvoyer davantage de « confiance » et être pris définitivement au sérieux ? Voici quelques trucs simples à mettre en oeuvre… dès à présent :

#1 – Relevez-vous !

S’il n’y avait qu’un truc à changer, ce serait sans doute celui-là. 80% des gens se tiennent mal, se voutent ou bombent le torse comme des roquets. Laissez tomber ce genre de postures, « it definitely sucks ».  Redressez-vous. Imaginez un fil qui part du sommet de votre crâne et qui traverse tout votre corps dans le sens de la hauteur. Tirez sur ce fil maintenant. N’ayez pas peur d’y aller… Hey !!!! Baissez vos épaules aussi. Sinon vous risquez de ne pas paraître très naturel. Tenez vos bras souples à 4 ou 5 cm de votre corps et marchez de façon déliée en prenant conscience de chacun des pas que vous déroulez. Vous venez de gagner 10 points de prestance et 5 de charisme ! Easy non ?

#2 – Cheer up !

Partout les gens font la gueule. Mais… pourquoi au fait ?? La vie est dure ? Les factures sont lourdes à payer ? L’incertitude est omniprésente  et vous mine ? Votre conjoint vous emmerde ? Vos gosses vous gavent ? Vous revez de déssouder votre boss ? Et alors ??!!!?? Vous pensez réellement que ça ira mieux en tirant une tronche de six pieds de long ? Soyons pragmatiques : Sourire fait autant de bien à celui qui donne qu’à celui qui reçoit (Ceci n’est pas une opinion, c’est scientifiquement démontré). Sourire coûte Z.E.R.O. (même complètement « broke » vous pouvez continuez à en envoyer à la pelle !) et en plus ça peut REELLEMENT rapporter gros ! Vous voulez creuser l’écart entre vous et les autres et marquer vos relations d’un sceau positif ? Souriez, souriez, souriez ! Et profitez de ce que les autres vous renvoient 😀

#3 – Evitez de faire barrage

Ca c’est sans aucun doute le truc le plus connu : Ne pas croiser les jambes, ne pas croiser les bras. Oui c’est connu… mais combien s’y tiennent vraiment ? En RDV clients, en réunion mais aussi dans la vie de tous les jours… les signes de barrage sont partout ! On n’est pas d’accord ? Barrage. On ne comprend pas ce que l’autre raconte ? Barrage. On pense que l’autre est en train de nous raconter des cracks ? Barrage. On est mal à l’aise avec la situation ? Barrage. Barrer la route à la communication n’avance à rien. Vous n’êtes pas d’accord, dites-le… simplement. Vous ne comprenez rien ? Demandez à ce que l’on reformule. Vous pensez que l’autre raconte n’importe quoi ? Dites-le lui.  Vous êtes mal à l’aise ? Pourquoi ne pas le dire également tout simplement. On ne gagne rien à rompre la communication… Jamais.

#4 – Prêtez attention aux détails

La nana qui se gratte l’oreille en face de vous est certainement en train de vous mentir (surtout si elle se recroqueville imperceptiblement au même moment). Le type qui se caresse le nez est littéralement en train de se « branler intellectuellement » devant vous (il en rajoute sur ses réusites, il en raconte de trop en espérant vous impressionner…). Ne soyez pas celui ou celle dont on scrute les « petits gestes » tellement ceux-ci sont criants de signifiants… N’oubliez pas que même si vos interlocuteurs ne savent pas explicitement à quoi renvoient ces petits signaux, nous avons tous des intuitions et une capacité (plus ou moins développée selon les personnes) à les décrypter sans même nous en rendre compte. Certes on ne saura peut-être pas toujours mettre des mots sur nos ressentis mais ces ressentis sont là… et c’est sur la base de ces ressentis que l’on se fait nos premières (ou dernières) impressions.

Partagez cet article !

Related Posts