MENU
devenir-un-leader-exceptionnel

by • août 26, 2013 • Evaluation, ManagementComments (0)631

Rebondir après un 360 catastrophique !

Recevoir un retour de 360 négatif (ou bien en dessous de ce que l’on anticipait) peut être un tant soit peu irritant… voire carrément déprimant pour certains.

Quoi qu’il en soit, ce qui compte dans un 360 feedback, ce n’est pas tant le contenu du retour obtenu que la façon dont vous y réagissez et – surtout – ce que vous êtes en mesure de FAIRE de ce retour !

Voici 3 choses à ne pas louper pour faire de cette expérience (à priori négative) une formidable opportunité de vous développer !

#1 – Commencez par vous poser / réfléchir 3 secondes…

Pour avoir débriefé des centaines de 360, je sais comme il est facile / tentant d’être défensif à la découverte des résultats… (ils me connaissent mal, ils ont voulu me flinguer, les questions n’étaient pas appropriées, blah, blah, blah…). Posez-vous plutôt la question : « Ce feedback est-il cohérent avec des choses que vous avez déjà entendues dans un passé peut-être pas si lointain que ça ? » / « Est-ce que cela sonne juste ? ». Plus vous serez dans de bonnes dispositions concernant le retour de votre 360, plus vous aurez de chances de tirer vraiment parti de l’expérience à titre personnel !

#2 – Décidez ce sur quoi vous souhaitez progresser !

L’important ce n’est pas de TOUT CHANGER du jour au lendemain… et de toute façon même si vous y étiez déterminé(e), ceci serait IMPOSSIBLE. Ce qui compte, ce n’est pas non plus de progresser « un peu » sur tous les fronts (sur 10 à 12 compétences parex.). Non, fixez-vous plutôt l’objectif (réaliste) de faire des progrès significatifs dans un ou deux domaines max. Ainsi, vous éviterez de vous disperser, d’user votre énergie dans tous les sens et vous pourrez enfin vous concentrer sur ce qui compte vraiment.

#3 – Demandez de l’aide

Une fois que vous avez décidé des domaines dans lesquels progresser, fixez-vous un plan d’action très concret avec des tâches à effectuer, des comportements précis à modifier (à faire disparaître ou apparaître au contraire)… et demandez leur assistance aux personnes avec lesquelles vous êtes en relation au quotidien. Sollicitez votre Boss, vos collègues ou encore vos collaborateurs et demandez-leur de vous signaler lorsque vous retomberez dans vos anciennes façons de faire. Ils peuvent également vous aider à donner du sens sur tel ou tel aspect de votre 360. Parfois on se dit : « Tiens, là je ne vois vraiment pas ce qu’ils ont voulu me faire passer comme message ? Ici, je ne vois pas du tout à quoi ils font référence ? ».

On imagine souvent que le 360 est une formidable occasion d’obtenir des réponses (et c’est vrai !)… mais n’oubliez pas qu’un 360 est aussi parfois l’occasion de (se) poser les bonnes questions !

Partagez cet article !

Related Posts